FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Pour garantir la paix, nous devons défendre les démocraties contre le Trumpisme

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 12 juillet 2018

_ _ _

À l’occasion du sommet de l’OTAN, le président du Groupe S&D Udo Bullmann a déclaré ceci :

« Le monde ne deviendra pas plus sûr avec un président des États-Unis qui demande uniquement des augmentations des dépenses militaires et s’aliène ses partenaires les plus proches. En effet, ce style Trumpiste du bruit et de la fureur ne nous mènera nulle part. Car la fixation du président US sur un objectif de 2 % – ou même de 4 % – témoigne de myopie et d’ignorance des autres instruments essentiels de maintien de la sécurité. En effet, l’approche européenne de la sécurité mondiale ne s’appuie pas sur la croissance permanente des dépenses destinées à l’armement et aux armées. Les investissements dans le développement social, économique et politique, la promotion de la coopération ainsi que la diplomatie peuvent peser autant sinon plus dans la balance. Voilà pourquoi nos actions sont toujours pleinement coordonnées avec les acteurs mondiaux, et décidées dans des cadres internationaux comme l’OTAN et les Nations Unies. Or, c’est justement la remise en question ou la mise en péril de ces alliances importantes, comme le fait Trump, qui rend le monde plus dangereux. »

« En effet, la principale menace qui pèse actuellement sur la sécurité européenne ne provient pas de fusils ou de bombes, mais de l’approche politique de Trump, qui contamine l’Europe. Les gouvernements polonais et hongrois sapent déjà continuellement les structures et mécanismes démocratiques. En Italie, en Autriche et partiellement en Allemagne, les dirigeants favorisent la xénophobie et jouent avec les peurs des citoyens pour gagner des votes. Et tout cela est applaudi, sinon soutenu par le président étatsunien Donald Trump et son administration. »

« Or, si nous voulons assurer la paix et la stabilité de l’Europe, nous devons avant tout défendre la démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme contre la menace populiste et nationaliste. Dans cette optique, nous attendons du président Donald Trump qu’il revienne à une approche politique raisonnable et respectueuse. De plus, nous l’appelons à réaffirmer clairement et sans équivoque que les USA continueront à honorer l’article 5 du Traité de l’OTAN, qui stipule qu’une attaque armée contre un ou plusieurs alliés d’Europe ou d’Afrique du Nord sera considérée comme une attaque contre l’Alliance dans son ensemble. Car cet engagement est le cœur même de notre alliance historique. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume