FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Pour les S&D, la politique America First envoie le commerce mondial dans le mur

Le 2 mars, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen condamnaient vigoureusement l’annonce par le président Trump d’une importante hausse des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium, y compris en provenance de l’UE.

Alessia Mosca, eurodéputé et porte-parole du Groupe S&D pour le commerce, a déclaré ceci :

« Nous regrettons vivement la décision prise par l’administration Trump. Après le blocage imposé à l’OMC, cette annonce est un pas de plus vers le déclenchement d’une guerre commerciale par les USA. Or, ces mesures protectionnistes aveugles ne permettent pas de maîtriser la mondialisation, au contraire : elles en exacerbent les effets négatifs. »

« En conséquence, nous appelons la Commission à lancer, à la première occasion, des consultations officielles avec l’OMC. En effet, tout le monde, États-Unis compris, doit respecter les règles du jeu. »

« La surcapacité de l’industrie sidérurgique chinoise doit être contrée de manière inclusive. Et la seule façon de s’y prendre, passe par l’OMC, en étroite collaboration avec nos alliés les plus proches. Nous appelons donc aussi la Commission à surveiller les fluctuations du marché et les effets de celles-ci sur l’industrie européenne. Il s’agit de prévenir toute perturbation, en développant des fonds sociaux. Car nous avons le devoir de défendre vigoureusement nos travailleurs, déjà sous le feu d’une concurrence déloyale. »

Bernd Lange, eurodéputé et porte-parole du Groupe S&D pour les relations commerciales UE-USA, président de la commission Commerce du PE, a ajouté ce qui suit :

« Le protectionnisme et le nationalisme présomptueux ne feront qu’isoler les États-Unis et nuire à leurs intérêts. L’UE y répondra promptement et de manière appropriée, et fera clairement comprendre qu’il n’y a aucun avantage à s’en prendre aveuglément à ses alliés. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume