FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Pour les S&D, les camions, bus et cars doivent aussi contribuer à la réduction des émissions et l’amélioration de la qualité de l’air

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Strasbourg, le 12 juin 2018

_ _ _

L’UE s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % à l’horizon 2030. Le transport routier doit contribuer sa juste part à la réalisation de cet objectif. En conséquence, la plénière du PE à Strasbourg doit s’exprimer, ce 12 juin, sur le rapport élaboré par l’eurodéputé S&D Damiano Zoffoli au sujet de la réduction des émissions de CO2 des poids-lourds.

Ce texte prévoit l’instauration d’un système de surveillance et de comptabilité des émissions de CO2 et de la consommation de carburant des poids-lourds neufs. Il s’agit de mettre en œuvre les mesures prévues par le train de mesures Mobilité.

 

L’eurodéputé S&D Damiano Zoffoli a déclaré ceci :

« Le transport routier produit la majeure partie des émissions de gaz à effet de serre (72,8 % en 2014) générées par l’ensemble des moyens de transport ; et les poids-lourds sont, à eux seuls, responsables de 5 % des émissions totales de dioxyde de carbone de l’UE. Dans ces conditions, la contribution du secteur du transport routier est cruciale pour réaliser les objectifs climatiques de Paris. »

« Or, le train de mesures Mobilité, en cours de négociation, prévoit une série de mesures effectives en la matière. Toutefois, celles-ci ne seront pas applicables sans données fiables sur la consommation de carburant et les émissions de CO2. Si un système de surveillance et de collecte de ces données existe déjà pour les voitures et les véhicules utilitaires légers, il reste toutefois en attente pour les camions, les bus et les cars. »

« De plus, ces informations aideront aussi les transporteurs routiers – particulièrement les petites et moyennes entreprises – en leur permettant de choisir les modèles au plus haut rendement énergétique. Par ailleurs, les marchés publics locaux pourront procéder à des achats plus informés et plus propres. »

 

Miriam Dalli, eurodéputée et porte-parole S&D pour l’environnement, a ajouté ce qui suit :

« Il faut réduire aussi vite que possible les émissions du transport routier, y compris celles des poids-lourds. »

« Or, ces dernières années des marchés importants comme les USA, le Canada, le Japon et la Chine ont mis en œuvre des mesures de certification et d’efficacité pour améliorer leurs exigences en matière d’émissions. L’Union européenne ne peut pas rester à la traîne. »

« Dans cette optique, l’instauration d’un système de surveillance et de comptabilité européen n’est que la première étape. En effet, l’objectif final est la mise en œuvre de normes d’émissions de CO2 pour les camions, et l’élaboration d’une procédure de certification des émissions de CO2 des nouveaux poids-lourds introduits sur le marché de l’UE. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume