FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Réaction au premier tour des législatives

 

Au lendemain de ces législatives, je souhaite partager mon inquiétude avec tous ceux qui pensent que la gauche a un rôle essentiel à jouer dans la vie politique de notre pays. Elle se retrouve pourtant à un niveau historiquement bas.

L’abstention qui bat un record signifie aussi que beaucoup d’électeurs de gauche se sont désinvestis de ce scrutin. Quant au PS, après avoir incarné depuis presque 50 ans, la possibilité de l’exercice du pouvoir et l’espoir du progrès social, il est en très mauvaise posture.

Il appartient aux forces de gauche et au PS en particulier de tirer les leçons de cette épreuve et de se mettre en situation de reconstruire une alternative aujourd’hui inexistante.

Mais avant cela, il y a un deuxième tour et il est possible d’éviter une Assemblée nationale monochrome dont on sait qu’elle nuirait au bon fonctionnement de notre démocratie ; les électeurs de gauche doivent se mobiliser partout où c’est encore possible.

Dans la circonscription européenne du Grand Sud Est, je veux dire mon soutien aux candidats socialistes encore présents : Hervé Saulignac et Olivier Dussopt en Ardèche, Marie-Noelle Battistel dans l’Isère, Régis Juanico dans la Loire, Najat Vallaud-Belkacem dans le Rhône et Bernadette Laclais en Savoie.

Je veux aussi rendre hommage à tous ceux de mes collègues et amis battus dimanche, en particulier les député-e-s sortant-e-s dont je sais qu’ils n’ont pas démérité dans leur mission sur le terrain et à l’Assemblée.

Au-delà de la tristesse et des regrets, nous devons accepter la dure loi du suffrage universel et nous préparer pour les combats futurs.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume