FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Santé des citoyens, Transparence 1 – Multinationales de l’agrochimie, droite européenne 0 !

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles, le 7 décembre 2018

_ _ _

Malgré l’opposition de la droite européenne, le Parlement a voté ce mardi 11 décembre la proposition de la Commission européenne visant à renforcer l’encadrement des activités de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Eric Andrieu, Président de la commission Pesticide se « félicite de l’adoption par le Parlement de la proposition de la Commission européenne visant à garantir une meilleure fiabilité des études utilisées par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA), qui doivent être dénuées de tout conflit d’intérêt, afin de mieux protéger la santé des 500 millions d’Européens. »

L’eurodéputé dénonce par ailleurs fermement « l’attitude de la droite européenne qui a montré son vrai visage en privilégiant la protection des droits de propriété intellectuelle des grandes multinationales comme Bayer sur le principe de précaution. » Pour le Président de la Commission PEST, ce vote « va dans le sens des recommandations votées jeudi dernier par la Commission d’investigation sur les pesticides après 9 mois de travail, et qui demandent à la Commission européenne, aux États membres et à leurs agences plus de transparence, plus d’indépendance et une stricte application du principe de précaution. »

Avant d’ajouter : « Nous serons vigilants à ce que les agences européennes et nationales – et c’est le cas pour l’agence allemande, le BfR – cessent toutes formes de copier-coller des études de l’industrie, afin de regagner la confiance des citoyens européens. »

Pour Karine Gloanec-Maurin, membre de la commission de l’agriculture : « Nous demandions la publication des études le plus tôt possible, afin de garantir une meilleure indépendance des agences face aux lobbyistes de l’agrochimie. C’est chose faite, et ce, malgré l’attitude hostile du parti populaire européen ! ». L’eurodéputée salue l’adoption de ce texte « qui répond à l’initiative citoyenne « Stop glyphosate » signée par plus de 1,3 millions de citoyens européens ».

Pour les eurodéputés socialistes et radicaux français, le vote d’aujourd’hui est un pas dans la bonne direction : l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) devra désormais publier toutes les données et informations relatives aux demandes d’autorisation dès leur réception.

Un registre européen des études sur les substances soumises à une autorisation est en cours de création. Autre point important, la Commission disposera d’une nouvelle possibilité de demander à l’EFSA de commander des études de vérification dans des circonstances exceptionnelles.

« C’est toute notre alimentation que nous devons débarrasser de ces produits toxiques » concluent les eurodéputés socialistes qui appellent de leurs vœux une refonte de la législation européenne sur les pesticides.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume