FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Statut d’économie de marché à la Chine : les eurodéputés socialistes et radicaux à votre écoute !

chine 2

Communiqué de la délégation socialiste française – 16 avril 2016

La délégation socialiste française s’associe à la démarche des députés européens Edouard Martin et Emmanuel Maurel d’organiser une contre-consultation publique sur l’octroi du statut d’économie de marché à la Chine, sujet majeur pour l’industrie et l’emploi en Europe.

La Commission européenne pourrait décider, d’ici à la fin de l’année 2016, d’accorder le statut d’économie de marché à la Chine, estimant qu’en vertu des règles de l’OMC, cette évolution devrait être « automatique ». Dans ce cadre, elle a lancé, le 10 février dernier, une consultation publique. Celle-ci est largement décriée par les organisations syndicales et les entreprises qui se plaignent de son caractère subjectif et partiel, et pour laquelle les citoyens n’ont pas droit de participer.

C’est pour pallier aux limites de l’initiative de la Commission européenne qu’a été lancée la première consultation publique parlementaire sur le thème de la reconnaissance du statut d’économie de marché à la Chine. Nous souhaitons re-politiser le débat en recueillant des analyses et témoignages sur toutes les options qui pourraient être mises sur la table. Loin de nous cantonner aux seules conséquences économiques d’une telle décision, nous voulons nous intéresser à ses effets sociaux et environnementaux.

Nous souhaitons que la participation soit la plus large possible puisqu’il s’agit d’une opportunité unique de fournir au Parlement européen – qui sera co-législateur sur ce dossier – une image plus fidèle des attentes des citoyens européens et de toutes les parties prenantes.

Au-delà du simple, mais capital, débat sur nos relations commerciales avec la Chine, il s’agit d’interroger la place que l’Union européenne souhaite occuper dans la mondialisation face à une concurrence déloyale, dopée par le moins-disant social et environnemental.

Le site de la consultation citoyenne (ouverte jusqu’au 1er mai) est accessible à ce lien :       http://www.meschinawhynot.eu/

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume