FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Transparence : et si on commençait par rendre les négociations transparentes !

Depuis le 6 décembre dernier, ça y est ! Le Conseil de l’UE est enfin parvenu à arrêter sa position sur le nouvel accord Interinstitutionnel sur un registre de transparence obligatoire.

Du côté du Parlement européen, avec ma co-négociatrice, la Polonaise Danuta Huebner, nous avons accueilli favorablement cette décision car elle va enfin permettre de lancer les discussions, plus d’un an après que la Commission européenne a présenté sa proposition, en septembre 2016.

Certes, nous sommes loin d’être satisfaites d’un positionnement un brin frileux  –j’aurais l’occasion d’y revenir– mais au moins c’est un point de départ et nous allons enfin pouvoir nous asseoir autour de la table.

Et donc qui dit négociations dit… travail dans l’ombre, négociations derrière des portes closes… toutes ces expressions qui tendent à décrire un processus décisionnel qui se déroulerait dans le plus grand secret afin de tenir à l’écart les plus curieux…

Au-delà de la caricature, ce type de critique mérite d’être démontée, tant les outils technologiques à notre disposition permettent aujourd’hui d’informer le public, à condition bien évidemment de ne pas faire circuler de fake news, mais cela est un autre débat.

Face à nos interlocuteurs, nous avons défendu l’idée d’avoir les négociations les plus transparentes possibles tout en y associant, à intervalles réguliers, les différents représentants d’intérêts. C’est dans ce contexte que nous avons décidé de lancer un site internet qui permettra à tout un chacun de suivre l’évolution des négociations qui commenceront au printemps prochain.  Je vous invite à le consulter régulièrement et à mesurer déjà le travail engagé.

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume