FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Une rencontre citoyenne réussie

Je participais jeudi 4 novembre à une rencontre organisée par le mouvement associatif pro européen local, en partenariat avec le bureau du Parlement européen du Sud Est, avec 4 de mes collègues eurodéputés du Sud Est d’autres formations politiques. Je tiens à remercier l’ensemble des organisateurs, notamment l’ensemble des associations rassemblées sous la bannière d’Europe Direct Rhône Alpes.

Malgré la fermeture administrative de l’université Lyon 2, la rencontre a pu se tenir et a rassemblé plus de 200 personnes. Cet amphi plein est une belle réussite et je crois que nous avons pu, à cette occasion, faire mieux connaître et comprendre notre travail et les enjeux auxquels nous sommes confrontés au sein du Parlement européen. Même s’il est un peu difficile, avec 5 intervenants et de nombreuses questions posées par les organisateurs et le public, de développer de longues argumentations, j’espère avoir réussi à faire passer certains messages.

Bientôt un an après l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, on mesure clairement le chemin parcouru dans le fonctionnement institutionnel européen. Le Parlement a clairement investi les nouveaux pouvoirs qui lui sont conférés et nous, parlementaires, ne nous privons pas de les utiliser pour renforcer le rapport de force dans lequel nous sommes face au Conseil européen.

Mais ce rapport de force institutionnel ne doit pas faire oublier un autre rapport de force, qui reste bien vivace au sein de l’Union et du Parlement. Le clivage gauche/droite reste un pivot fondamental de nos débats, notamment sur les questions économiques et les solutions à porter pour sortir de la crise.

Sur d’autres sujets toutefois, il est possible de bâtir des majorités autour de nos convictions, comme avec le récent vote pour l’allongement du congé maternité.

Avec mes collègues Marie-Christine Vergiat, Michèle Rivasi, Jean Luc Bennhamias et Michel Dantin, nous avons eu une belle opportunité hier soir de mieux faire partager notre conviction que le Parlement européen est une institution vivante et déterminante dans la vie des citoyens.

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume

2 Comments

  1. Cassier

    Oui, nous étions heureux que les citoyens européens aient répondu nombreux à l’initiative des divers associations. Ce qui prouve bien leur souhait de dialogue avec les élus. Malheureusement le temps était compté. Dommage aussi que deux députés aient abordé le manque de politique européenne qui conduit à son absence sur la scène internationale.

  2. Cassier

    Une remarque que beaucoup de mes collègues dans la salle souhaitaient vous poser en tant qu’élue lyonnaise : ne pourriez-vous pas obtenir de la municipalité lyonnaise la mise en place d’une Maison de l’Europe digne de notre Ville qui se veut capitale régionale européenne. Vous ne savez peut-être pas qu’actuellement la Maison de l’Europe se résume à 20 m2 en sous-location dans le quartier de la Guillotière…
    2OO m2 dans le complexe de l’Hôtel Dieu, cela serait digne d’une Capitale régionale et plus à même de satisfaire tous les mouvements qui s’intéressent à l’Europe, ainsi que les européens en transit dans notre(votre) Ville…

les commentaires sont fermés