FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Voyager en Europe tout en continuant d’avoir accès à vos contenus en ligne ?

Voyager en Europe tout en continuant d’avoir accès à vos contenus en ligne ?

Non ce n’est pas un poisson d’avril !

Voyageant dans l’Union, il vous est peut-être déjà arrivé de râler parce que vous ne pouviez plus écouter vos playlists préférées sur Deezer, assister à un match de foot à enjeu, ou bien encore regarder la suite de Nox ou de The Handmaid’s tales. Moi oui, j’avoue !

Cette restriction était due à la territorialité des droits d’auteur, sujet qui a été étudié avec beaucoup de précaution au Parlement européen car il s’agissait de ne pas mettre en danger le secteur culturel financé par ce dispositif.

Et bien, c’est fini ! A partir du 1er avril 2018 une directive de mai dernier va s’appliquer, renforçant ainsi le marché unique du numérique et permettant aux Européens qui achètent ou s’abonnent à des services de contenus en ligne de bénéficier de la portabilité transfrontalière.

Pour éviter les effets d’aubaine, l’idée n’est pas de bénéficier d’un abonnement permanent, mais que, pour quelques jours ou quelques mois, ces contenus soient disponibles.

Après la fin du roaming  -les surtaxes aux appels internationaux- voici une belle avancée qui pourra bénéficier immédiatement à 6% de la population de l’UE qui voyage, travaille ou étudie à l’étranger, soit 30 millions de personnes et 71 à l’horizon 2020.

Le PE en parle ici anglais 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume