FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Les droits fondamentaux en danger suite à la crise

droits fondamentaux

La crise économique et financière actuellement traversée par l’Europe a incité les États-membres à prendre des mesures exceptionnelles pour réduire leur déficit et leur dette publique. Mais ces réformes ne sont pas sans conséquences sur les droits fondamentaux des citoyens européens.

La commission LIBE a demandé une étude au service de recherches du Parlement européen afin de mieux mesurer les conséquences de la crise et des mesures adoptées en réaction sur un éventail de droits fondamentaux. Les résultats de cette étude ont été présentés lors de l’audition sur l’état des droits fondamentaux dans l’Union Européenne de la Commission LIBE du 30 mars dernier. Ces résultats confirment les craintes et poussent même certains à parler de véritable « crise des droits de l’homme ».

Au premier rang des droits humains fragilisés par la crise figurent les droits sociaux et économiques : droits à l’éducation, d’accès à la santé, de travailler ainsi que le droit d’accès à la justice sont les plus sévèrement remis en cause.

Il ressort également de cette étude que les populations les plus vulnérables sont les plus touchées : personnes âgées, personnes handicapées, population rurale, personnes au chômage, Rroms, gens du voyage, demandeurs d’asile, migrants, retraités.

Vous pouvez retrouver les conclusions intégrales de cette étude ici (en anglais) ainsi qu’une synthèse en français réalisée par le bureau de mon collègue Emmanuel Maurel .

 

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume