FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

PlenPE – les thèmes clefs de la plénière de novembre

 

Encore une semaine intense au Parlement européen !

Avec des débats de fond, qui préfigurent ceux des élections (car j’espère bien qu’il y aura des débats de fond durant la campagne électorale) : l’avenir de l’Europe, avec Angela Merkel, le budget à long terme, les énergies renouvelables… Il y avait aussi des sujets plus pragmatiques comme les frais téléphoniques ou les droits des passagers ferroviaires et quelques autres encore qui peuvent mériter votre attention. Voici donc ma synthèse de la session.

Lire la suite

Séance plénière

Lire la suite

Enjeux culturels des négociations du Brexit

A priori, la culture ne semble pas être au cœur des négociations sur le Brexit. La tapisserie de Bayeux fait un séjour en Angleterre mais il s’agit plutôt d’un échange diplomatique que culturel. Pourtant, certaines décisions pourraient avoir un impact important pour l’UE, en particulier dans le domaine audiovisuel et cinématographique et plus largement dans celui des industries culturelles et créatives.

Lire la suite

Félicitations S&D au lauréat du prix LUX, le film « Sami Blood », qui dénonce le racisme et la xénophobie

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Strasbourg, le 14 novembre 2017

_ _ _

Réalisé et écrit par la suédoise Amanda Kernell, le film « Sami Blood » a remporté le prix LUX 2017, décerné par le Parlement européen. L’histoire se déroule dans les années 1930, dans les superbes paysages de Laponie. Elle raconte le racisme et les discriminations dont souffrent les populations sami des pays nordiques.

Lire la suite

Prix LUX : 10 ans d’éclat cinématographique

prix-lux

Communiqué du Parlement européen – 11 octobre 2016

– – –

L’Europe devrait continuer à soutenir la création et la distribution de films comme outils importants pour la diversité culturelle, ont souligné les députés et les cinéastes lundi soir lors d’un débat sur le 10e anniversaire du Prix LUX. La traduction et le sous-titrage contribuent à faire circuler les œuvres et promeuvent les valeurs de l’UE, en particulier en temps de crise, ont ajouté les réalisateurs Ken Loach, Céline Sciamma et Andrea Segre lors d’un débat animé en commission de la culture.

Lire la suite

Entretien dans la lettre du CNC

CNC

A l’occasion de la remise du prix Lux au film Mustang, j’ai été interviewée par la Lettre du Centre National du Cinéma. Voici un lien pour la télécharger.

Mustang à Chambéry

chambéry astrée

Du cinéma, du féminisme et du débat : tels étaient les ingrédients de ma soirée du jeudi 3 décembre à Chambéry.

Lire la suite

Prix Lux 2015… l’Europe fait son cinéma

mustang

« Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout » [1]

Avec le Prix Lux, remis chaque année à un film européen, on parle en 2015 de difficultés économiques, de migrants, d’éducation, de conditions de vie des femmes, de liberté…

Lire la suite

Prix LUX : c’est bientôt !

Le Prix LUX récompense chaque année des productions européennes, assure leur traduction et permet leur diffusion dans une quarantaine de villes de l’Union européenne.

Lire la suite

Cinéma européen : investissements et récompenses

europe créative

Comment se porte la culture européenne ? Et d’ailleurs cette expression est-elle juste ou désigne-t-elle un ensemble disparate avec au moins autant de cultures que de pays membres ? La réponse à ces questions n’est pas évidente aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation et des bouleversements technologiques qui affectent la culture. Mais une partie de la réponse est en train de s’écrire.

Des outils se sont mis en place et commencent à porter des fruits. En novembre 2013, nous avions voté la création d’un programme nommé « Europe Créative ». C’est un outil d’investissement doté d’un budget de 1,4 milliard d’euros pour la période 2014-2020. Son objectif est de renforcer la diversité culturelle et artistique européenne et la compétitivité des secteurs concernés.

Une des directions choisies est le soutien au secteur audio-visuel et à la production cinématographique en particulier. L’année dernière le budget de ce programme européen s’élevait à 110 millions d’euros avec une aide financière intervenant en amont de la production, au moment de l’écriture et qui concerne les films avec un « potentiel international ».

Un rapport récent de l’eurodéputé Bodgan Brunon Weta sur le cinéma européen à l’ère numérique dresse un état des lieux : il est riches en films (1500 en 2014), en qualité, originalité, diversité, mais affecté par une concurrence internationale féroce, fragmenté, confronté à un comportement et à des attentes de spectateurs en pleine évolution.

Plusieurs voies de développement sont envisagées pour l’avenir : développer la portabilité transfrontalière des services audiovisuels, améliorer l’accessibilité aux personnes handicapées, promouvoir des événements spéciaux pour soutenir la dissémination des œuvres partout en Europe, réviser la directive « Services des médias audiovisuels », ou encore améliorer l’éducation aux médias, en particulier l’éducation cinématographie, dans le programme scolaire.

Il reste donc beaucoup à faire mais quelques exemples d’une actualité toute récente ont montré la pertinence de la démarche initiée :

Parmi les films nominés aux Oscar en 2015, six ont reçu un soutien d’ « Europe Créative ». Ces six films étaient nommés dix fois dans sept catégories différentes. Ils ont été réalisés en Belgique, en Irlande, en Pologne, au Royaume-Uni et en France et ont reçu chacun un financement d’au moins trois millions d’euros. Le film polonais « Ida », prix Lux –nous en avions déjà parlé – et la production franco-mauritanienne « Timbuktu » ont été nommés dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère et c’est finalement Ida qui a remporté cette récompense.

Timbuktu, pour sa part, avait reçu un accueil triomphal aux Césars avec 7 récompenses dont le meilleur film et « Ida », le César du meilleur film étranger. Au total 17 Césars ont été attribués à des films soutenus par « Europe Créative » Enfin, à l’occasion de la Berlinale – le festival de cinéma de Berlin – 7 prix récompensant 4 films de ce même programme européen ont été attribué.

Timbuktu et Ida ont tous deux pour caractéristique d’être des films exigeants, originaux, avec des sujets qui ne les prédestinent pas à une grande audience. Pourtant, au-delà du succès critique, ils ont pu trouver un large public. Que l’Union européenne ai participé de ces belles aventures est pour moi une vraie source de satisfaction.