FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Mes questions à Danuta Hübner

J’interroge la députée polonaise du PPE Danuta Hübner à propos de son rapport sur la loi électorale de l’UE. Un certain nombre de réformes en vue des prochaines élections sont rendues nécessaires par le Brexit puisque les 73 sièges du Royaume-Uni seront libérés.

Élections chez nos voisins européens

Ceux qui s’intéressent à l’actualité européenne auront eu l’occasion de suivre, ce dimanche 15 octobre, la tenue d’élections à enjeux : les législatives en Autriche et les régionales partielles de Basse-Saxe en Allemagne. Des rendez-vous électoraux qui, s’ils s’inscrivent dans des contextes nationaux spécifiques, constituent aussi des indicateurs intéressants pour l’Union européenne.

Lire la suite

Face à la caméra : le couple franco allemand

Pendant que le Royaume Uni s’en va vers un destin très incertain, beaucoup s’enthousiasment d’une relance du projet européen appuyé sur le fameux « couple » franco-allemand.

Pittella : Superbe résultat pour le parti travailliste. Les électeurs rejettent la vision dangereuse que Theresa May a du Royaume-Uni et du Brexit.

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 9 juin 2017

– – –

S’exprimant après les résultats des élections britanniques, le président du groupe S & D, Gianni Pittella, a déclaré:

« Nous sommes fiers de cette excellente campagne et de ce résultat du parti travailliste au Royaume-Uni. C’est un désastre pour Theresa May. Elle a provoqué cette élection pour renforcer sa position et elle se retrouve avec un « parlement suspendu ». C’était un énorme pari et il a été perdu de façon spectaculaire. Les citoyens britanniques ont clairement rejeté sa vision du Royaume-Uni et du Brexit et elle devrait démissionner – elle n’a désormais plus aucune crédibilité dans son pays ou en Europe. »

Lire la suite

Pour l’Europe et pour la République : le sens de notre vote du 7 mai prochain

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles le 28 avril 2017

– – –

Eurodéputés socialistes et radicaux français, nous avons mis toutes nos forces en soutien à la candidature de Benoît Hamon, par loyauté, puisqu’il était le vainqueur incontestable de la Primaire socialiste, et par conviction, car son projet était le plus légitime pour construire une nouvelle Europe, celle que nous appelons de nos vœux.

Sans hésitation, au deuxième tour, nous voterons contre l’extrême droite. Nous voterons Emmanuel Macron. Les Français doivent se mobiliser contre le Front national ! Le programme liberticide du Front national constitue une menace grave pour la paix et pour l’avenir de nos enfants. Comme nous le rappelait le Président de la République française François Mitterrand devant le Parlement européen en 1994 : « le nationalisme c’est la guerre ! ».

Lire la suite