FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Les S&D appellent les États membres à plus d’ambition dans la lutte contre les pratiques commerciales déloyales, afin de sauver des emplois en Europe

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 12 juillet 2017

– – –

Ce 12 juillet, le Parlement européen et les États membres commençaient les négociations concernant la définition d’une méthode de calcul de dumping qui soit nationalement neutre et susceptible de fournir une image de la distorsion concurrentielle liée aux interventions d’État de pays tiers. Ces nouvelles règles visent à combattre les pratiques commerciales déloyales qui permettent la commercialisation de produits d’exportation à des prix non conformes à la réalité du marché. Dans ce contexte, les Socialistes & Démocrates appellent les États membres à plus d’ambition dans la protection des industries et des emplois européens contre les pratiques déloyales.

Lire la suite

Tous mobilisés pour Alstom Belfort !

alstom

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg le mardi 13 septembre 2016

– – –

Mercredi 14 septembre, à l’initiative des eurodéputés socialistes et radicaux, le Parlement européen va débattre de la situation de Caterpillar et d’Alstom en séance plénière. Une résolution sera adoptée lors de la session plénière d’octobre prochain.

Lire la suite

Oui, l’industrie européenne a un avenir !

sidérurgie

Édouard Martin de la DSF

Communiqué de presse de la Délégation socialiste française au Parlement européen, Strasbourg, 16 décembre 2015

Il en va de l’industrie des métaux de base comme de l’industrie européenne dans son ensemble : parce que les mots « politique industrielle » ont trop longtemps été tabous en Europe, parce que les États membres et l’Union se sont désinvestis de leurs responsabilités en la matière, des millions d’emplois ont déjà disparu et d’autres sont menacés.

Lire la suite

Quel avenir pour l’industrie des métaux de base en Europe ?

edouard martin

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Bruxelles – 13 octobre 2015

Les eurodéputé-e-s socialistes et radicaux se félicitent de l’adoption en commission parlementaire du rapport d’Édouard Martin sur le développement durable de l’industrie des métaux de base en Europe.

C’est en prise directe avec la réalité qu’Edouard Martin a élaboré son rapport.

Lire la suite

Un coup de pouce bienvenu pour les industries électro-intensives

 

industries electro intensives Sylvie Guillaume

Au moment où je visitais l’usine Trimet à Saint-Jean-de-Maurienne (lire ici) et alors qu’il était auditionné à l’Assemblée Nationale dans le cadre de la commission d’enquête sur le coût du nucléaire présidée par François Brottes, Philippe de Ladoucette, Président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a annoncé la réduction temporaire de 50% du tarif d’acheminement de l’électricité pour les industries électro-intensives (fortement consommatrices en électricité).

C’est une excellente nouvelle pour ces industries (environ 500 entreprises) qui ont souffert ces dernières années de la hausse régulière du prix de l’énergie qui peut représenter jusqu’à 30% de leurs charges fixes. Dans des secteurs stratégiques comme la chimie ou l’aluminium, la consommation d’énergie a un impact très important sur la compétitivité alors qu’en Allemagne par exemple, le coût de l’énergie est 15% à 35% inférieur. Grâce à cette décision de la CRE de tarifs adaptés et prévisibles, et qui s’appliquera du 1er août 2014 au 31 juillet 2015, la facture d’énergie pourra être réduite de 5% TTC ; ce qui contribuera à réduire l’écart de compétitivité de ces entreprises dans des secteurs hautement concurrentiels.

Cette décision demeure néanmoins temporaire ; ceci doit nous amener à réfléchir aux politiques à mettre en œuvre au niveau national comme au plan européen afin que le prix de l’énergie ne soit pas un obstacle au développement de nos entreprises et donc à la création d’emplois. Voilà un des enjeux de l’Europe de l’énergie que nous défendons avec Vincent Peillon.