FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

PlenPE : les thèmes clefs de la plénière de décembre

Le Brexit reste la grande affaire de la semaine, avec un débat au Parlement mercredi et au Conseil vendredi 15 décembre. Il mérite qu’on s’y arrête mais les socialistes et democrates ont toujours pensé que ce sujet ne devait pas éclipser tous les autres comme, pour cette session, le rapport de la commission d’enquête sur les Panama papers, le débat sur la situation en Libye et quelques autres encore qui peuvent mériter votre intérêt.

Lire la suite

Brexit : entre divorce à l’amiable ou désunion irrémédiable

Communiqué de la délégation socialiste française au Parlement européen – Strasbourg, le 13 décembre 2017

_ _ _

Aujourd’hui le Parlement européen a adopté une résolution sur le Brexit saluant le résultat des premières négociations de retrait.
Si les membres de la délégation socialiste française au Parlement européen sont satisfaits de la teneur de la résolution, ils n’entendent rien lâcher pour la suite.

Lire la suite

Brexit : 3eme round

La troisième session des négociations sur le Brexit a pris fin jeudi 31 août, laissant sur la table une unique certitude : rien ne sera facile ! L’absence de clarté et le manque de substance qui caractérisent les propositions britanniques m’apparaissent comme autant d’obstacles à des progrès concrets. Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE se heurte à la mauvaise foi manifeste de son homologue britannique, David Davis ; si bien qu’aujourd’hui, le retard accumulé dans les discussions est de plus en plus inquiétant.

Lire la suite

Pittella : Superbe résultat pour le parti travailliste. Les électeurs rejettent la vision dangereuse que Theresa May a du Royaume-Uni et du Brexit.

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 9 juin 2017

– – –

S’exprimant après les résultats des élections britanniques, le président du groupe S & D, Gianni Pittella, a déclaré:

« Nous sommes fiers de cette excellente campagne et de ce résultat du parti travailliste au Royaume-Uni. C’est un désastre pour Theresa May. Elle a provoqué cette élection pour renforcer sa position et elle se retrouve avec un « parlement suspendu ». C’était un énorme pari et il a été perdu de façon spectaculaire. Les citoyens britanniques ont clairement rejeté sa vision du Royaume-Uni et du Brexit et elle devrait démissionner – elle n’a désormais plus aucune crédibilité dans son pays ou en Europe. »

Lire la suite

Brexit : ce que veulent les Européens

Le Brexit va être le grand feuilleton européen des deux prochaines années et je m’en ferai l’écho régulièrement. Cette semaine, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle…

Lire la suite

Brexit mode d’emploi

Le 29 mars, Theresa May Première Ministre du Royaume-Uni, a remis à Donald Tusk, Président du Conseil européen la lettre signifiant l’activation de l’article 50, c’est-à-dire enclenchant le Brexit. Cette date restera pour l’histoire officielle mais en réalité, les discussions sérieuses ont commencé le 5 avril au Parlement européen.

Lire la suite

Face à la caméra – Brexit : je t’aime, moi non plus !

Depuis le 29 mars, le Brexit, c’est officiel ! Une négociation démarre et nous entrons dans un territoire inconnu.

Pour Pittella, la droite est à blâmer pour les conséquences négatives du Brexit : « Nous défendrons les droits des citoyens de l’UE et du Royaume-Uni »

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 29 mars 2017

– – –

Le gouvernement britannique vient de décider de déclencher l’article 50 et d’initier la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Il s’agit d’une triste journée pour toute l’Europe et pour le Royaume-Uni. En effet, un divorce est toujours une défaite. De plus et contrairement aux fausses promesses des propagandistes du Brexit, la sortie de l’UE implique des décisions difficiles ainsi que des conséquences imprévues et souvent négatives. Les citoyens britanniques ne doivent jamais oublier qui est à blâmer pour ce saut dans l’inconnu : Nigel Farage, les conservateurs britanniques, David Cameron et Theresa May.

Lire la suite