FAIRE CONNAISSANCE

NEWSLETTER

Top

Soutien S&D aux propositions de renforcement de la supervision des marchés financiers

Communiqué du groupe Socialistes & Démocrates – Bruxelles, le 20 septembre 2017

_ _ _

Ce 20 septembre, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen saluaient le plan présenté par la Commission européenne en vue de réformer l’architecture de supervision microprudentielle des acteurs des marchés financiers.

Cette architecture repose sur trois piliers : l’Autorité bancaire européenne (ABE), l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) et l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (AEAPP). Ces autorités ont été mises en place suite à la crise financière de 2008.

 

Pervenche Berès, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour les affaires économiques et monétaires, a déclaré ceci :

« Le plan avancé par la Commission pour renforcer et élargir le rôle des autorités de supervision européennes nous réjouit. En effet, il est important de renforcer la compétence de ces autorités en matière de supervision directe d’entités. Celle-ci tient compte des spécificités de chaque marché, y compris des pays tiers et particulièrement dans le contexte du Brexit. Toutefois, nous resterons vigilants au sujet des détails de la gouvernance proposée, ainsi que sur le contrôle démocratique prévu pour le Parlement européen. »

« Par ailleurs, nous voulons que cette réforme renforce la protection des consommateurs. Dans cette optique, nous prenons bonne note de la proposition de la Commission qui vise à remplacer le conseil d’administration par un comité de direction. Ces nouveaux organes doivent être équilibrés en fonction des prérogatives de la Banque centrale européenne, et ils doivent être dotés de réels pouvoirs d’intervention et de médiation en cas de conflits transfrontières. »

« Nous saluons également les dispositions concernant la finance durable. En effet, le changement climatique oblige à tenir compte de nouveaux risques dans l’évaluation de la stabilité financière. Dans cette optique, il est aussi impératif que le secteur financier s’oriente vers des investissements qui favorisent la transition écologique. »

« Globalement parlant, les propositions de la Commission vont dans la bonne direction. »

Partager sur facebook Twitter Syvie Guillaume