Reconnaissance faciale en France : nous demandons l’interdiction totale de ces technologies dans le cadre de la loi européenne sur l’IA 

Avec 45 collègues eurodéputés, nous avons interpellé Emmanuel Macron, Élisabeth Borne et Gérald Darmanin suite aux révélations sur l’utilisation possible et illégale de la reconnaissance faciale par la police française via le logiciel Briefcam. Nous avons demandé à la France de soutenir l’interdiction totale de ces technologies, sans exemption pour les forces de l’ordre, lors des négociations en cours sur le règlement européen sur l’intelligence artificielle. Pour éviter des dérives inacceptables et protéger l’état de droit et les citoyens, un cadre européen strict est essentiel.

 

 

Sylvie Guillaume

Publié le 8 décembre 2023 à 18h12


Partager l’article

Actualités

Les derniers articles

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Victoire en faveur de la création audiovisuelle !

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Conférence « Rapatrié(e)s des camps syriens : quels enjeux ? »

Les enjeux du mentorat en Europe
Communiqués - En passant

Les enjeux du mentorat en Europe

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Accord UE/Tunisie : camouflet pour la Commission européenne