Solidarité avec le peuple arménien

Ce 6 décembre 2021, nous avons organisé à Paris avec mes collègues députés européens François-Xavier Bellamy (PPE), Nathalie Loiseau (Renew Europe) et François Alfonsi (Verts) une soirée de solidarité avec le peuple arménien.

Élus de familles politiques différentes, mais portant des convictions communes pour soutenir le peuple arménien d’Arménie et de l’Artsakh sur la scène européenne, il nous est apparu utile et nécessaire de rompre le silence sur cette agression subie il y a un an par la province du Haut-Karabakh qui a fait des milliers de morts et laissé l’Arménie en danger.

D’autant qu’un an plus tard, rien n’est résolu et qu’une nouvelle agression a eu lieu il y a moins d’un mois sur la frontière arménienne. Cette soirée a été l’occasion d’écouter le précieux témoignage du Défenseur des Droits de la République d’Arménie, Arman Tatoyan, sur la situation des Arméniens, mais également ceux de Henry Cuny, ancien ambassadeur de France en Arménie, et Hovhannès GUÉVORKIAN, Représentant permanent de l’Artsakh en France sur les conséquences de la guerre au niveau territorial, de Haykuhi Minasyan et Armen Muradyan, respectivement directrice et recteur du Centre de réhabilitation des blessés de guerre à Erevan sur les conséquences du conflit au niveau humain et celui de Stéphane Deschamps, Conservateur national du patrimoine et archéologue sur le patrimoine culturel.

Cette soirée a été pour moi l’opportunité de délivrer 3 messages.

Tout d’abord, que nous condamnons la violence de l’agression infligée à l’Artsakh par l’Azerbaïdjan. De nombreux prisonniers de guerre arméniens et des otages sont encore retenus. Les conséquences de la guerre sont multiples : pertes humaines, perte de territoire ; prisonniers de guerre ; réfugiés et déplacés ; destruction d’habitations et d’infrastructures vitales, destruction systématique et profanation du patrimoine arménien dans les territoires occupés, et enfin une crise humanitaire puisque l’Artsakh pourrait se trouver à terme confrontée aux conséquences écologiques et économiques de la perte du contrôle de la ressource en eau, pour la consommation humaine et l’irrigation agricole. C’est à la fois une politique de nettoyage ethnique qui se déroule devant nos yeux, dans un cadre historique de terreur, de haine, de destruction et de tentative de réécriture de l’histoire, doublé d’une expropriation culturelle, politique et identitaire avérée. Je ne l’accepte pas.

Ensuite, face à cette réalité, l’Union Européenne doit prendre le leadership pour aider à la résolution de ce conflit et pacifier la région du Sud Caucase. En effet, malgré des déclarations puissantes et malgré une aide financière importante, l’UE apparait désormais comme absente. L’UE doit continuer d’agir pour aider à la libération des prisonniers qui sont soumis à des sévices physiques et des traitements humiliants. Un rééquilibrage des relations est également nécessaire puisqu’aujourd’hui, en raison des intérêts sur le gaz et le pétrole, les échanges économiques entre l’Europe et l’Azerbaïdjan sont 10 fois supérieurs à ceux entre l’Europe et l’Arménie. L’Europe doit investir dans un certain nombre de secteurs économiques et sociaux, comme le domaine de l’éducation par exemple.

Mais il faut aller plus loin : le moyen de garantir la préservation de l’Artsakh, son existence, son identité arménienne et sa diversité, est sa reconnaissance européenne et internationale. Reconnaitre des statuts d’interlocuteurs à ses représentants serait déjà une avancée. Au moment où la France va prendre la présidence de l’UE, cette question devrait être traitée, tout comme la France doit exprimer une volonté forte de créer les conditions d’un dialogue en faveur de la paix.

Enfin, j’ai pu exprimer mon respect et mon admiration pour les acteurs associatifs qui continuent d’agir soit localement, soit depuis la France, en faveur de la reconstruction et qui s’attachent à venir en aide aux plus vulnérables.

Lien vers la déclaration commune des 4 parlementaires à l’issue de l’évènement: https://www.pour-le-peuple-armenien.com/

 

Lien vers le replay (mon intervention à 1h58): https://www.pour-le-peuple-armenien.com/#replay

 

Sylvie Guillaume

Publié le 9 décembre 2021 à 11h12


Partager l’article

Actualités

Les derniers articles

L’État de droit reste une priorité
Communiqués - Vidéos

L’État de droit reste une priorité

Enfin le rapatriement d’une partie des enfants français de djihadistes détenus en Syrie : un pas dans la bonne direction mais ne laissons pas les autres derrière !
Communiqués

Enfin le rapatriement d’une partie des enfants français de djihadistes détenus en Syrie : un pas dans la bonne direction mais ne laissons pas les autres derrière !

Drame à Melilla : une enquête indépendante est indispensable
Communiqués

Drame à Melilla : une enquête indépendante est indispensable

Journée internationale des réfugiés
Communiqués - Vidéos

Journée internationale des réfugiés