Visite à Auschwitz : l’importance de perpétuer le devoir de mémoire

La semaine dernière, nous nous sommes rendus, avec mon groupe des Socialistes et Démocrates aux camps de concentration d’Auschwitz et Birkenau, en Pologne. Nous avons rendu hommage aux plus d’un million de personnes, dont une majorité de Juifs, exterminés, de manière planifiée, par les nazis entre 1940 et 1945.

Auschwitz a d’abord été construit pour emprisonner les milliers de Polonais arrêtés par les nazis, puis des personnes provenant de toute l’Europe y ont été déportées. Auschwitz-Birkenau fut le plus grand et le plus meurtrier des camps d’extermination nazis en particulier pour les Juifs d’Europe.

Il peut, pour certains, sembler difficile de saisir la réalité et l’ampleur de l’horreur qu’ont été les camps d’extermination, lieux d’une barbarie sans précédent.  Alors que les derniers survivants disparaissent, l’importance de perpétuer la mémoire et de transmettre le passé est un enjeu fondamental. Il est crucial de transmettre la mémoire de la Shoah auprès de tous et plus particulièrement des jeunes d’aujourd’hui.,

Les réseaux sociaux peuvent aider et c’est l’idée qu’a eu le petit fils d’une survivante d’Auschwitz qui utilise de manière utile Tiktok (pour une fois !) pour parler de la Shoah aux plus jeunes et raconter ce que sa grand-mère a vécu il y a 78 ans dans le camp d’Auschwitz-Birkenau. Ses réponses aux questions des adolescents cumulent des millions de vues. Plus de détails ici : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-etoile-du-jour/pour-parler-de-la-shoah-aux-plus-jeunes-cette-survivante-d-auschwitz-utilise-tiktok_5790356.html#xtor=CS2-765-[autres]-

Ce processus de mémoire nous oblige à avoir les yeux grands ouverts sur la montée des mouvements d’extrême droite en Europe, ainsi que du racisme, de l’antisémitisme, du sexisme, du nationalisme, des discriminations. La manifestation de groupes d’extrême droite, le 6 mai dernier à Paris, rassemblant plusieurs centaines de personnes, suivie d’un concert de groupes de  « rock aryen » portant des insignes SS, est l’illustration de la banalisation des discours extrémistes.

L’espace démocratique se réduit et les droits humains sont remis en question, menacés, tandis que la société du « chacun pour soi » s’amplifie, tout comme les inégalités.

Dans ce contexte, et plus que jamais, nous défendrons avec force et conviction, une société tolérante centrée sur la dignité humaine, l’égalité, l’État de droit et des droits fondamentaux, une société qui favorise la réflexion critique et le développement d’une citoyenneté responsable. Ces concepts ne sont pas que des mots. Ils sont porteurs de valeurs qui, si nous les perdions de vue pourraient à nouveau mener des sociétés au pire.

 

Sylvie Guillaume

Publié le 11 mai 2023 à 14h05


Partager l’article

Actualités

Les derniers articles

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Victoire en faveur de la création audiovisuelle !

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Reconnaissance faciale en France : nous demandons l’interdiction totale de ces technologies dans le cadre de la loi européenne sur l’IA

sylvie-guillaume
Communiqués - En passant

Conférence « Rapatrié(e)s des camps syriens : quels enjeux ? »

Les enjeux du mentorat en Europe
Communiqués - En passant

Les enjeux du mentorat en Europe